tamazight sans frontière Index du Forum
tamazight sans frontière
bienvenue à tout imazighen ici tamazight avant tout
 
tamazight sans frontière Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Partenariat IRCAM-ministère de l’intérieur ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tamazight sans frontière Index du Forum -> tamazight sans frontière -> les nouvelles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
amoqran
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 574
Localisation: http://amazigh.xooit.biz
Point(s): 505
Moyenne de points: 0,88

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 09:31 (2008)    Sujet du message: Partenariat IRCAM-ministère de l’intérieur Répondre en citant

Mr Ahmed Boukous : IRCAM a réussi sa mission de réconcilier le Maroc avec son amazighité--ixariqan d'ictihan

je vous présent un amazigh qu'il ne faut pas prend comme modèle


Mr Ahmed Boukous, le recteur de l’Institut Royale de la culture Amazigh à Rabat, a été l’invité du journaliste Abdessamad Ben Cherif dans le programme Tiyyarat (les tendances) diffusé par la 2eme chaine de télévision marocaine 2M hier 29 Octobre 2008 à 20 heures. Dans tout le débat, le recteur, a mis les mains et les pieds pour défendre les réalisations de l’IRCAM et du gouvernement en déclarant que le processus de réhabilitation de Tamazight est en bon chemin au Maroc ; alors que l’opinion publique Amazigh note qu’aucune des partenariats reliant l’IRCAM aux ministères du gouvernement n’a donnée ces fruits. Il faut noter au passage que le journaliste Ben Cherif était très brillant, il a posé des questions très embarrassantes au recteur en particulier le parti de l’istiqlal qui a déposé le projet de loi d’arabisation au parlement est allé a l’encontre du discours royal d’Ajdir? Chose que devrait dire un défenseur de l’amazighité.

Partenariat IRCAM-ministère de l’éducation nationale

A ne prendre comme exemple que le partenariat IRCAM-ministère de l’éducation nationale qui avait promis il y a quelques années de généraliser l’enseignement de Tamazight à tous les marocains jusqu’au niveau baccalauréat à l’horizon 2008, alors qu’on est en 2008 et même les écoles pilotes ont été sabotés. Sans bien sur parlé de la crise qui avait relier les deux organes sur la contradiction entre les objectifs fixés à l’IRCAM et les orientations de la politique gouvernementale fixée par le livre blanc (Al kitab Al Abyad) qui interdise l’enseignement de Tamazight au delà des deux premières années scolaire du primaire et dans ces années Tamazight sera utilisée uniquement pour la distraction des petits. Ladite crise a fini par donner raison au gouvernement, la preuve c’est le résultat. Et ceci pour deux raisons la première c’est pour dire que le gouvernement est indépendant et qu’il a sa propre politique alors que l’IRCAM et ses objectifs est le fruit d’une décision royale, c’est pour cela d’ailleurs que son budget sort du palais royal et non des caisses du gouvernement, la deuxième raison et la plus prépondérante c’est que le parti arabiste USFP hostile à l’amazighité qui se trouve à l’enseignement au moment de la création de l’IRCAM voit son devoir historique de faire la même chose qu’avait fait son homologue du parti de l’Istiqlal qui se trouvait lui aussi au ministère de l’enseignement aux années 80 lorsque le parlement marocain avait voté par majorité pour la création de l’Institut National de la culture Amazigh INCAM juste après le printemps amazigh à Tizi Ouzzou, mais le ministre Istiqlalien azzddine Iraki a fait son véto réussi. Il ne voulait pas que ça soit enregistré dans l’histoire que le parti de l’Istiqlal a faillit un jour à son devoir historique.

Partenariat IRCAM-ministère de la communication

Les 2 ministres de la communication

Tandis que le partenariat IRCAM-ministère de la communication avait promis lui aussi en plusieurs reprises une chaine de télévision nationale Amazighe et 30% de diffusion en Amazigh sur les deux chaines publiques RTM et 2M. Plusieurs années plus tard les 30% sont réduits à 0% et la chaine Amazighe s’est transformée en chaine arabe AFLAM (Films) spécialisée dans les films égyptiens et dans l’arabisation des foyers des marocains non encore arabisés ; Et ceci malgré l’intervention du Roi lui-même au prés du premier ministre, il y avait un an.



Partenariat IRCAM-ministère de l’intérieur

C’est le partenariat qui a vraiment fonctionné d’une façon palpable, il a réellement lancé une compagne d’interdiction des prénoms Amazighs sur tout le territoire marocain et il est allé très loin en adoptant une politique préventive contre tout ce qui défend Tamazight, à ne citer que deux exemples ; le premier consiste à interdire le parti politique amazigh marocain (PDAM) qui s’est proposé comme organe de défense des droits de tous les marocains alors que le gouvernement le voit vouloir défendre uniquement les droits des Amazighs, mais même pour ce point de vue gouvernementale ne doit être autorisé à l’instar des partis arabistes comme Istiqlal, USFP et PJD qui défendent les droits des arabes andalous et des marocains qui se considèrent arabes. Le deuxième exemple consiste à mettre en prison la nouvelle génération du mouvement Amazigh qui vienne de se constituer à l’université marocaine, qui a dépassée en quelques sortes les objectifs qui ont été fixé à l’IRCAM et commence à parler de l’amazighité dans sa globalité en tant que terre, droit, identité, pouvoir etc.…

Flash-back

Avant de vous libérer à voir ce débat télévisé il y a lieu de vous rappeler –pour voir dans le temps le cadrage des orientations de la politique de l’IRCAM- une déclaration aussi importante de Mr le recteur de l’IRCAM juste après sa nomination à l’organe de presse le plus hostile à l’amazighité du Maroc et qui est le journal Al Alam du parti de l’Istiqlal c’était un vendredi 11 mars 2005 –noter bien la jour, la date et l’organe de presse choisis- dont lequel il avait déclaré que « la constitutionnalisation de Tamazight doit être le fruit d’un consensus entre toutes les composantes du peuple marocain ». Tenez-vous bien l’IRCAM ne parle pas de l’officialisation de Tamazight c’est loin de ça ses objectifs, c’est juste inscrire Tamazight dans la constitution marocaine pour dire éventuellement une langue nationale ou pour dire que dans ce pays le Maroc il y a des créatures non arabes et spécialement les Amazighs.
Sans oublier bien sur que le choit de la langue arabe comme langue officielle et l’identité arabe comme identité officielle du Maroc n’a jamais été le fruit d’un consensus entre toutes les composantes du peuple marocain.






Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Nov - 09:31 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tamazight sans frontière Index du Forum -> tamazight sans frontière -> les nouvelles Toutes les heures sont au format GMT - 10 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com