tamazight sans frontière Index du Forum
tamazight sans frontière
bienvenue à tout imazighen ici tamazight avant tout
 
tamazight sans frontière Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: L’origine des Maures ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tamazight sans frontière Index du Forum -> tamazight sans frontière -> histoire de Tamazgha
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
amoqran
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 574
Localisation: http://amazigh.xooit.biz
Point(s): 505
Moyenne de points: 0,88

MessagePosté le: Sam 11 Oct - 09:30 (2008)    Sujet du message: L’origine des Maures Répondre en citant

azul marra

Histoire de la Mauritanie:
Par Docteur Hamahou Allah Ould Salem, professeur d’Histoire à l’Université de
Nouakchott Lauréat du Prix Chinguitt 2006
I-L’origine des Maures
II-Le pouvoir des hommes voilés (du VIIeme au XIeme siècle) : les Sanhadja de
la Tribu à L’Etat
III-La fin du Ribat: le déclin des Mourabitounes
IV-L’insurrection des Bani Ghaniya (1185-1222)
I- L’origine des Maures:
Le «Tarikh al beydhane» qui signifie l’histoire de ce qu’on appelle communément la société
maure renvoie à la fin d’une période historique qui s’achève en 1903 avec la colonisation
française du territoire qui sera celui de l’actuelle république islamique de Mauritanie. Audelà
des frontières tracées par la colonisation, cette histoire concerne un espace naguère
connu sous le vocable «Bilad Chinguitt». C’est l’espace dans lequel se sont déroulées les
toutes premières opérations du mouvement almoravide et qui a connu, dés le XIVeme siècle,
la substitution de la langue arabe aux dialectes berbères.
Cet espace est, également, considéré comme un ensemble humain qui a subi les mêmes
influences historiques et dont le parler commun dérivé de l’arabe s’effectue par «le
hassaniya» lequel constitue l’un des dialectes les plus proches de la langue arabe pure.
Compte tenu de ce qui précède , l’histoire des Maures s’identifie à celle de l’espace qui
comprend, outre la Mauritanie, d’autres régions voisines liées avec elle par une foule de
facteurs tels que la parenté, la langue, les usages et coutumes. Cet espace mouvant dans lequel
les chameliers sont, constamment, à la recherche de pâturages s’étend vers le nord jusqu’au
Wad Noun marocain et jusqu’ aux confins du Touat algérien. A l’Est, l’espace des Maures
qu’ils appellent, eux mêmes «Trab el Bidhane» par opposition à «Trab Assoudane», englobe
la région de l’Azaouad (au Mali).
Une telle délimitation nous permet de contourner les frontières politiques lesquelles
impliquent des lectures historiques controversées, pour explorer un univers culturel plus à
même de renseigner sur la vie des gens ainsi que sur les mutations sociales survenues dans le
temps et dans l’espace.
Le «pays des Maures» ainsi compris a été désigné par diverses appellations dont les plus
connues sont «Bilad Al Moutalathimin», qui veut dire «le territoire des hommes
enturbannés», ou encore «Bilad Chinguitt». Cette dernière appellation, assez ancrée dans
l’imaginaire des Arabes de l’Orient, est intimement liée à la multiplication des pèlerinages
organisés par les habitants des anciennes cités du Sahara. Le terme «Sahara» est, par ailleurs,
souvent utilisé pour désigner ce vaste territoire peuplé, à travers les ages, par des grands
nomades. Il est intéressant, à ce sujet, de remarquer que l’expression «Mauritanie» qui
correspond à un concept romain bien connu dérive, elle même, du mot Amazigh «Atmour
tnagh ou Tmour tenna» qui signifie «notre terre», cette appropriation, qui évoque un
sentiment national, est probablement liée à la forte résistance que les célèbres tribus maures
ont opposé aux Romains, aux Vandales et autres conquérants des anciennes terres amazigh.
De nos jours, l’histoire des Maures ou «tarikh al bidhane» constitue un aspect fondamental de
l’histoire de l’actuelle Mauritanie. Mais pour des raisons évidentes ce tarikh se limite à
l’histoire des «Arabes du Grand Sahara» ou «les arabo-berbéres» (selon une terminologie
assez courante) y compris le groupement haratine majoritairement originaire des peuples
anciens lybico-berberes, notamment des Gara mantes ou «berbères noirs». Cette histoire
n’englobe pas celle des habitants du pays issus d’autres collectivités «négro-africaines»
(Soninkés, Hal pular, Wolofs.). Ces collectivités sont, cependant, fortement liés avec
l’ensemble maure et ont, elles mêmes, fondé des entités étatiques d’un intérêt capital pour
l’histoire de la sous région. D’ailleurs, les mouvements de grandes reformes qui se sont
développés au sein de ces collectivités ont exercé une influence notoire sur toute l’étendue de
« Bilad al Bidhane».
Parmi les plus anciennes de ces entités étatiques «négro-africaines», l’empire du Ghana dont
la seconde capitale «Koumbi Salah» se situe au sud-est de la Mauritanie (fondée par Saleh Al
Idrissi, l’ancêtre des chérifs de Tichit) et qui a dominé, dans l’actuel Mali, jusqu’au XVème
siècle a constitué l’une des étapes importantes du commerce transsaharien.
Dans le même ordre d’idées, il conviendrait de citer l’avancée du conquérant peulh Tanguella
et celle de son fils Colé qui ont envahi la haute vallée du fleuve Sénégal au niveau de laquelle
ils ont soumis la SénéGambie et introduit le dialecte Pular provoquant ainsi une profonde
mutation qui s’est soldée par l’assimilation de nombreuses tribus devenues, depuis lors, partie
intégrante du peuple «Hal pular» (les gens dont le parler s’effectue par le Pular ou la
Fulaniya).. Il importe de souligner que cette mutation similaire à celle qui s’est produite au
niveau de la société maure a accompagné l’expansion des tribus arabes des Bani hassanes qui
ont, dans les mêmes conditions imposé leur pouvoir et leur dialecte aux autochtones Sanhaja.
Plus récemment, la plus influente de ces entités «négro- africaines» a incontestablement été
l’Etat fondé par Al Haj Omar Al Fouty (m. 1864) lequel a, complètement, bouleversé les
équilibres politiques, religieux et humains dans les vallées des fleuves du Sénégal et du Niger
et qui a eu une influence, aussi bien positive que négative, dans divers domaines.
Cette précision étant apportée, il convient de signaler que l’étude du tarikh précité parait
d’autant plus indispensable que les approches existantes, en la matière, sont largement
insuffisantes
.Dans ce domaine, l’offre se limite à des travaux académiques trop spécialisés ou à des études
dont l’historicité est bien douteuse. Dans certains cas, la méthodologie fait, cruellement,
défaut aux études disponibles tandis que dans d’autres cas, celles-ci correspondent à une
compilation maladroite des légendes et des mythes ou à une manipulation des faits, voire à un
trafic des généalogies. En outre, ces études sont, souvent, discréditées par les
invraisemblables hypothèses et par le manque d’honnêteté intellectuelle de leurs auteurs.
Pour surmonter ce genre de lacunes courantes, il faudrait éviter les conclusions faciles et les
déductions rapides en se concentrant sur les profonds bouleversements qui ont façonné la
société maure. Dans cette perspective, il conviendrait de mettre l’accent sur des grands
événements tels que les énormes mouvements migratoires, les principaux conflits, les
changements structurels au niveaux social, politique, spirituel et économique qui ont été à
l’origine de la formation de l’ensemble maure. Cette origine (Asl) se dessine, globalement, à
travers les mutations fondamentales qui ont résulté de la conquête islamique, de l’Etat
almoravide, de l’immigration arabe «hassane», du conflit entre les Sanhaja et le Bani
Hassane. La pénétration coloniale est, également, un événement d’un grand intérêt dans
l’étude de cette histoire mais contrairement aux mutations précédemment citées, cette
pénétration n’a pas eu d’incidence notable sur l’organisation sociologique des Maures et ce,
malgré l’atrocité des comportements que les envahisseurs français ont adopté vis à vis des
autochtones.
Il existe, en plus, d’autres événements qui n’ont pas eu d’incidence notable dans la vie des
maures

http://www.journaltahalil.com/pdfArticles/HistoiredelaMauritanie.pdf


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Oct - 09:30 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tamazight sans frontière Index du Forum -> tamazight sans frontière -> histoire de Tamazgha Toutes les heures sont au format GMT - 10 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com