tamazight sans frontière Index du Forum
tamazight sans frontière
bienvenue à tout imazighen ici tamazight avant tout
 
tamazight sans frontière Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: condamnation de Brahim Sbaâlil à xis mois ferme ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tamazight sans frontière Index du Forum -> tamazight sans frontière -> les nouvelles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
amoqran
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 574
Localisation: http://amazigh.xooit.biz
Point(s): 505
Moyenne de points: 0,88

MessagePosté le: Sam 30 Aoû - 06:00 (2008)    Sujet du message: condamnation de Brahim Sbaâlil à xis mois ferme Répondre en citant

azul

Évènements de Sidi Ifni : Confirmation en appel de la condamnation de Brahim Sbaâlil

La ville de Sidi Ifni lors des évènements de juin dernier La condamnation en première instance de Brahim Sbaâlil, membre du bureau national du CMDH, à six mois de prison ferme, a été confirmée par la Cour d’appel de Salé le mardi 26 août.

La Cour d’appel de Salé a confirmé, mardi 26 août, la condamnation en première instance de Brahim Sbaâlil, membre du bureau national du Centre marocain des droits de l’homme (CMDH), à six mois de prison ferme et à une amende de 1.000 dirhams. Il avait été condamné par le tribunal de première instance de Rabat à six mois de prison pour «outrage» et «diffusion de crimes imaginaires». Le condamné a été jugé en vertu des dispositions de l’article 264 du Code pénal. Son arrestation a eu lieu après une conférence de presse tenue le 26 juin dernier à Rabat, au cours de laquelle il a fait état de «morts, de cas de disparition et de viols» lors des incidents de Sidi Ifni, qualifiant l’intervention des forces de l’ordre contre les fauteurs de troubles de «crimes contre l’humanité». Dans une déclaration à l’agence de presse AFP, l’avocat du détenu, Me Allal Basraoui, avait annoncé qu’il espérait que la Cour d’appel «corrige les erreurs commises par le tribunal de première instance». «Nous allons nous pourvoir en cassation contre ce verdict», a-t-il ajouté. Il a également espéré qu’ «une grâce royale soit accordée à mon client ainsi qu’aux autres personnes détenues en relation avec les incidents de Sidi Ifni ». Par ailleurs, les événements de Sidi Ifni ont refait surface début de la semaine dernière avec l’occupation par trois cents manifestants du port de la ville. Les manifestants comptaient faire transformer leur marche en sit-in, bloquant ainsi toute entrée ou sortie des camions de transport de marchandises, comme c’était le cas au mois de juin dernier. Ces manifestants ont été dispersés par les forces de l’ordre. Au lendemain de ces nouveaux incidents, une délégation avait visité le port de Sidi Ifni. Cette délégation a été présidée par Chakib Benmoussa, ministre de l’Intérieur. Le ministre de l’Intérieur avait précisé que les forces de sécurité affronteront, à l’avenir, les actes de vandalisme avec fermeté et a annoncé l’élaboration d’un plan intégré de développement pour la ville.

le langage du rouleau compresseur makhzanique




le déroulement de l'arrestation de monsieur Brahim Sbaâlil responsable local des droits humains

Le responsable d'une organisation des droits de l'homme à Sidi Ifni, dans le sud marocain, a été arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi à Rabat, a annoncé dans un communiqué le Centre marocain des droits humains (CMDR).

Selon cette association, "dix policiers en civil ont fait irruption vendredi à 01H30 (00H30 GMT) au domicile d'Ibrahim Sebaa El Layl à Rabat et l'ont conduit vers une destination inconnue".

"Cette arrestation est intervenue quelques heures après une conférence de presse convoquée par le Centre, au cours de laquelle Ibrahim Sebaa El Layl avait pris la parole après la présentation d'un rapport préliminaire sur les violences à Sidi Ifni", que le CMDR qualifie de "violations graves des droits de l'homme".

Une violente intervention policière le 7 juin pour dégager les entrées du port de Sidi Ifni, bloquées par des jeunes chômeurs, s'était soldée officiellement par 48 blessés, dont 28 policiers, et 188 interpellations.

Au cours de cette conférence, une jeune femme et un jeune homme de Sidi Ifni ont affirmé que l'intervention policière s'était traduite par "l'irruption dans les domiciles, la destruction de meubles, des coups contre les habitants et des harcèlements et attouchements sexuels sur les femmes".

M. Sebaa El Layl a été inculpé le 13 juin avec le directeur du bureau de Rabat de la chaîne TV Al-Jazira, Hassan Rachidi, "pour diffusion d'une fausse information et complicité".

Il avait affirmé à la presse le jour de l'intervention policière qu'il y aurait "entre un et cinq morts", ce que les autorités marocaines ont catégoriquement démenti.

"L'Etat a été défaillant dans la prise en charge de la situation économique et sociale à Sidi Ifni qu'on savait tendue", a par ailleurs affirmé vendredi à l'AFP la présidente de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH), Souheir Belhassen.

"On ne remplace pas la négociation par la force", a-t-elle dit.

Selon une enquête menée conjointement par la FIDH et ses organisations locales au Maroc, a-t-elle ajouté, "il n'y a pas eu de morts et il n'y a pas eu de viols, mais il y a eu torture avérée notamment à l'égard des femmes ainsi que des violations graves des droits de l'homme".


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Aoû - 06:00 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tamazight sans frontière Index du Forum -> tamazight sans frontière -> les nouvelles Toutes les heures sont au format GMT - 10 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com